Histoire-du-vieil-Alby

Histoire-du-vieil-Alby

A VOS AGENDAS

CONFERENCES  2016 association Albi patrimoine à partir de 18h à l'auditorium des Archives Départementales à ALBI

 

12 septembre 2016 : “Le peintre de la chapelle de Tous-les-Saints de la cathédrale Sainte-Cécile” par Emmanuel Quidarré.

 

 Parmi les membres de l’équipe réunie pour renouveler le décor de la cathédrale albigeoise se distingue un peintre, resté jusqu’à présent anonyme, principal auteur de la décoration de la onzième chapelle Sud. Son style, bien caractérisé, permet d’en suivre l’activité en maints endroits de l’édifice.

 

10 octobre 2016 : « La chapelle de Las Planques » par Max Assié

 

A la limite du Tarn et de l'Aveyron, chapelle romane construite entre le XIe et XIIe siècle, Notre-Dame de Las Planques est bâtie sur un promontoire rocheux, en plein cœur de la vallée du Viaur. Elle doit son nom à une passerelle qui permettait de franchir la rivière du Viaur pour aller de Tanus à Pampelonne. Autrefois propriété des moines de Conques, l'église était le centre d'un village et servait de refuge à la population locale à l'approche des routiers du Moyen Age. La chapelle de Las Planques est un témoignage du premier art roman méridional.

 

 

7 novembre 2016 : «  Au  « tour » des enfants trouvés de l’Hôpital de Gaillac » par Martine Houdet

 

De tous temps des enfants ont été abandonnés pour de multiples raisons. Au début du 19

ème siècle ces enfants exposés (terme usité pour ce fait d’abandon) aux portes des églises, des hospices et très souvent aux carrefours de chemins posent un problème de conscience aux autorités.

Le décret impérial du 19  janvier 1811 impose dans chaque arrondissement  un hospice dépositaire avec son tour d’abandon. C’est ainsi que l’hôpital St André de Gaillac devient  officiellement  hospice dépositaire. On peut voir encore aujourd’hui,  rue de  la Voulte,  le tour d’abandon un des  rares toujours en place dans  l’hexagone.  Ce «  tour qui a des mains pour recevoir, n’a pas d’yeux pour voir, pas de bouche pour révéler » comme le proclamait Lamartine nous dévoile une partie de son mystère. A travers lui vous sera évoqué cet acte d’abandon avec tout  le contexte qui l’entourait, toute l’histoire de ces enfants dont  les débuts dans la vie étaient des plus douloureux.

 

5 décembre 2016 : « L’Hôtel Saunal , demeure d’un riche marchand albigeois à la Renaissance » par Gérard Alquier

 

Cet Hôtel particulier a été construit par le riche marchand  Simon Saunal. Sur quoi repose sa fortune et que sait-on de sa descendance ? Que reste-il aujourd’hui comme témoignage de cette splendeur passée ? Quelle est l’évolution récente de ce bel édifice du XVIème siècle ? C’est tout un pan de l’histoire pastellière d’Albi qui ressurgit.



25/07/2016
1 Poster un commentaire
Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres